Temps forts en vidéo

Le frottis cervical

Le frottis cervical est un geste de médecine générale. Tout omnipraticien devrait savoir faire un frottis du col de l’utérus de bonne qualité et être organisé pour pouvoir en pratiquer à son cabinet. Comment, qui et à quel rythme ? Quand reporter un frottis ? Frottis conventionnel ou frottis en phase liquide ? Ecoutez les explications de Christian Quereux (gynécologie-obstétrique, hôpital Maison-Blanche, Reims), lors de son atelier pratique « le frottis en médecine générale » du congrès « Journées Nationales de Médecine Générale » (JNMG).

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.

Il existe deux techniques, aussi performantes l’une que l’autre :
- le frottis conventionnel par étalement sur lame, avec la spatule d’Ayre en bois ou la Cervex brush ;
- le frottis en phase liquide avec la Cervex brush, développé dans le courant des années 1990, beaucoup plus onéreux pour le laboratoire mais pas pour la patiente (mêmes coût et remboursement). En outre, cette technique permet la recherche directe de HPV (papillomavirus humain) sur le surnageant alors qu’il faut reprélever la patiente si nécessaire en cas de frottis traditionnel, désagrément qui ne concerne toutefois que les 3 % de cas incertains dits ASCUS (Atypical Squamous Cells of Undetermined Significance) ;

Redécouvrez le geste du frottis cervical grâce à cette vidéo réalisée lors des Journées Nationales de Médecine Générale (JNMG) au CNIT-Paris-la-défense en octobre 2009, atelier pratique animé par Christian Quereux (gynécologie-obstétrique, hôpital Maison-Blanches, Reims), avec la contribution éducative de Sanofi Pasteur MSD.
Les Journées Nationales de Médecine Générale » (JNMG) ont lieu chaque année; prochaines JNMG : le 9 octobre 2010.

Frotti cervical = Prélèvement à la jontion cylindrique et malpighien

1 : épithélium malpighien
2 : zone de jonction
3 : muqueuse glandulaire

Signification des abbréviations :
ASC-US : Atypical Squamous Cells of Undetermined Significance ou cas dits “incertains”; pour les cas dits « incertains » si le test HPV est négatif on peut rassurer la patiente; s’il est positif, un consultation spécialisée est nécessaire en vue d’une éventuelle biopsie
CIN : Cervical Intraepithelial Neoplasia avec trois grades de sévérité ; CIN-1 ou dysplasie légère, CIN-2 ou dysplasie modérée et CIN-3 ou dysplasie sévère-carcinome in situ

On distingue 4 grands types d’anomalies des cellules malpighiennes :
1– atypies des cellules malpighiennes (ASC) : de signification indéterminée (ASC-US) ou ne permettant pas d’exclure une lésion malpighienne intra-épithéliale de haut grade (ASC-H) ;
2– lésion malpighienne intra-épithéliale de bas grade (LSIL), regroupant koïlocytes et dysplasie légère CIN 1.
3– lésion malpighienne intra-épithélialede haut grade (HSIL), regroupant dysplasies modérée et sévère,CIS/CIN 2 et CIN 3. Le cas échéant, présence d’éléments faisant suspecter un processus invasif (sans autre précision) ;
4– carcinome malpighien.

Pour en savoir plus :
- Baldauf JJ. Dépistage et diagnostic précoce du cancer du col de l’utérus. Rev Prat 2010;60
- Quereux C. Le frottis cervical. Rev Prat M G 2009;23(827):573-74. : cliquez ici
- Dachez R. Frottis cervico-utérins. Rev Prat M G 2009;23(819):227-29. : cliquez ici